Février en chanson

Ils sont pas lourds en février,
à se souvenir de Charonne,
des matraqueurs assermentés
qui fignolèrent leur besogne.
La France est un pays’ de flics,
à tous les coins d’rue y’en a cent,
pour faire régner l’ordre public
ils assassinent impunément.

Renaud Hexagone

Pour ce deuxième article consacré au mois de l’année en cours, je vous ai déniché deux chansons parlant du mois cible. Elles portent toutes les deux le nom du mois dans la chaîne de caractère formant le titre.
Cela donne deux styles très différents, pas comparable du tout.

Le 30 février

Pour prendre le contre-pied de Renaud, commençons par une touche de légèreté très sérieuse avec le morceau 30 février, jour comme je vous le savez où il se passe plein de choses.

Je vous laisse les Parisiennes et Claude Bolling vous expliquer en 1967 dans l’album Un Tout Petit Pantin leur opinion sur les sujets suivant : mariage, femme au foyer, augmentation, politique…

Nous, on n’est pas contre le négoce
Mais quand débarque un vendeur d’aspirateurs
Ou de tapis brosse
Il sonne, la bouche en cœur
Prenant notre air le plus suave
Notre air le plus innocent
Chaque fois on répond simplement:

Refrain:
Repassez plutôt le 30 février
Le 30 février, le 30 février
Mais avant, avant le 30 février
Ce n’est pas la peine d’y penser

Nous on n’est pas contre le mariage
Mais on n’a pas dans le sang
La vocation de femme de ménage
Ni celle de bonne d’enfants
À ceux qui cherchent une perle
Pour faire des économies
On sourit gentiment et l’on dit:

Refrain

Monsieur Dupont est jeune et timide
Mais il a de l’ambition
Il tremble un peu et puis il se décide
Et frappe chez le patron
Il parle de la vie chère
Nous, on n’est pas contre le négoce
Mais quand débarque un vendeur d’aspirateurs
Ou de tapis brosse
Il sonne, la bouche en cœur
Prenant notre air le plus suave
Notre air le plus innocent
Chaque fois on répond simplement:

Refrain:
Repassez plutôt le 30 février
Le 30 février, le 30 février
Mais avant, avant le 30 février
Ce n’est pas la peine d’y penser

Nous on n’est pas contre le mariage
Mais on n’a pas dans le sang
La vocation de femme de ménage
Ni celle de bonne d’enfants
À ceux qui cherchent une perle
Pour faire des économies
On sourit gentiment et l’on dit:

Refrain

Monsieur Dupont est jeune et timide
Mais il a de l’ambition
Il tremble un peu et puis il se décide
Et frappe chez le patron
Il parle de la vie chère
Demande une augmentation
Le patron aussitôt l’interrompt:

Refrain

Cette formule est vraiment pratique
Et si l’on réfléchit bien
On s’aperçoit que c’est une réplique
Dont on a souvent besoin
Pour tous les intarissables
Les barbes, les casse-pieds
Et même les candidats députés

Refrain, (bis)
La la la…nde une augmentation
Le patron aussitôt l’interrompt:

Refrain

Cette formule est vraiment pratique
Et si l’on réfléchit bien
On s’aperçoit que c’est une réplique
Dont on a souvent besoin
Pour tous les intarissables
Les barbes, les casse-pieds
Et même les candidats députés

Refrain, (bis)
La la la…

Février de cette année là

Le steak - Maxime Le Forestier0Le 2ème mois de l’année voit la naissance de beaucoup de monde (comme de normal à chaque mois).
En 1973, Maxime Le Forestier chante Février de cette année là, celle 49 où il naquit. La chanson est publiée sur l’album le steak en 1973.

Février de cette année là,
c’est le début de mon histoire
bien avant ma première guitare
4 ans après Hiroshima.

Février de cette année là,
Vietnam se disait Indochine,
un homme s’installait en Chine,
mais les chansons n’en parlaient pas.

Février, de cette année là,
la mort a t-elle fait une trève
au cœur des hopitaux en grève,
les journaux ne le disent pas.

Sur le calendrier,
au mois de février
les jours allongent
peu à peu.
On se lève assez tard,
les yeux plein de brouillard,
heureux, ou malheureux.

Si j’ouvrais déjà grand les yeux,
un jour ces jeunes pour comprendre
mes chansons d’alors étaient tendre,
j’avais un public merveilleux.

Février de cette année là,
ils parlaient d’un docteur miracle,
et loin des chroniques spectacles,
Ferré chantait rue Saint-Benoît.

Vagabond,
Fantasque hors-la-loi,
le vent qui venait de Norvège
transportait des relans de neige,
février de cette année là.

Sur le calendrier,
au mois de février,
les jours allongent
peu à peu.
On se lève assez tard,
les yeux plein de brouillard,
heureux ou malheureux.

Février de cette année là,
bien sûr je ne m’en souviens guère,
on parlait encore de la guerre,
de ceux qui n’en revenaient pas.
On parlait encore et déjà
de tensions internationales,
de jugements et de scandales,
février de cette année là.

Quelqu’un s’est jeté du pont Neuf,
sur le quai de javel en flamme
s’est déroulé un autre drame,
en février ’49.

Sur le calendrier
c’est un prénom gravé,
qui n’a jamais été le mien.
Le disque ce mois là,
tu peux venir chez moi,
Des cadeaux plein les mains.

Tu peux venir chez moi,
même si tu n’as pas,
de cadeaux dans les mains,
on s’arrangera bien.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

1 thought on “Février en chanson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *