Chantons Noël, portrait de famille

Après avoir dressé un état du monde pour savoir dans quelles circonstances le père Noël va pouvoir accomplir sa mission, voyons d’un peu plus près le portrait de famille (plutôt traditionnelle : père, mère, fille).

Le père noël est il un être fréquentable ?

Si l’on en croit les portraits croisés dressés par Renaud, Odelaf et Raoul Petite on peut penser que non.

Le père Noël Noir

Dans son 5ème album  (novembre 1981) Le Retour de Gérard Lambert Renaud nous dresse le portrait d’un père Noël Noir. La chanson commence classiquement par la liste des cadeaux (et oui en 81 on était aux encore au 39h et les socialiste n’avaient pas eu le temps de (re)trahir), les chaussures… L’appartement de banlieue de Renaud n’a pas l’air de respirer le luxe et le père Noël est voleur, alcoolique, coureur de jupon… Sa couleur n’est là que pour accentuer le côté faux père Noël comme il y en a des milliers dans les magasins et pour la comparaison avec Dieu qui lui est noir (lesbienne et communiste) !

Ça f’sait pourtant un an ou deux
Que j’croyais plus du tout en lui
Pas plus que j’croyais au bon Dieu, d’ailleurs
Ou à la s’maine des trente-cinq heures
N’empêche que bon, par acquis d’conscience
J’ai mis mes santiag’ d’vant la ch’minée
Vu qu’on était l’24 décembre
P’t-être que l’Père Noël se pointerait, hein, va savoir
Alors, il est bien v’nu
Mais manque de bol, dis donc
Avec l’antenne de la télé
Y s’est emmêlé les guibolles
Et s’est vautré dans la ch’minée
Y s’est rétamé la gueule par terre
Sur ma belle moquette en parpaing
Y’avait d’la suie et des molaires
Le Père Noël est un crétin !Petit Papa Noël
Toi qu’es descendu du ciel
Retournes-y vite fait bien fait
Avant que j’te colle une droite
Avant qu’j’t’allonge une patate
Qu’j’te fasse une tête au carré !J’lui avais d’mandé comme cadeau
Une panoplie d’agent d’police
Une super boîte de Meccano
Une carte du parti socialiste
M’a carrément amené peau d’balle
L’avait pas dû recevoir ma lettre
J’avais p’têtre pas mis l’code postal
Qui correspond à sa planète

N’empêche que y s’est pas gêné
M’avait d’jà ruiné la moquette
Dans l’canapé s’est écroulé
Pour s’piquer la ruche à l’anisette
Y m’a descendu la bouteille
A lui tout seul le saligaud
‘vec le pinard l’a fait pareil
Le Père Noël est un poivrot !

Petit Papa Noël
Toi qu’es descendu du ciel
Retournes-y vite fait bien fait
Avant que j’te colle une droite
Avant qu’j’t’allonge une patate
Qu’j’te fasse une tête au carré

L’était bourré comme un polack, le mec, dis donc
Il a fait un boucan d’enfer
Il a fouillé toute la baraque
En chantant des chansons vulgaires
L’a ravagé mes plantations
Toute ma récolte de… d’herbes de Provence
Veuillez me passer l’expression
L’a gerbé d’ssus, quelle élégance

S’est barré vers cinq plombes du mat’
Avec mes bottes, mon blouson, tout ça
Y m’a chouravé aussi ma gratte
Y m’a juste laissé le bocson
Gonflé, le mec, hein
Heureusement qu’ma femme était pas là, j’vais t’dire
Heureusement, parc’qu’y s’rait barré avec, hein, se serait pas gêné
J’veux plus jamais le voir chez moi
Le Père Noël c’est un pauv’ mec

Petit Papa Noël
Toi qu’es descendu du ciel
Retournes-y vite fait bien fait
Avant que j’te colle une droite
Avant qu’j’t’allonge une patate
Qu’j’te fasse une tête au carré !
(bis)

Allez casse-toi, arrache-toi de là
Parce que d’abord, j’te signale que t’es même pas un vrai père Noël
T’es un vrai cambrioleur, oui !
Un père Noël noir, on a déjà vu ça ?
Ca existe même pas
Dieu est noir, le père Noël il est normal

Non, non ! Les bottes, non !
Non ! Le blouson, oui, mais les bottes, non !
Non, je vais appeler la police, hein
S’il vous plait, non, sortez, compris ?
Présentement ?
Y a pas de « Comment, présentement ? » !
Dis, euh, vieux, j’estime que bon…
Tu n’as pas à… Compris ?
Non ! Je dis pas que… que les bottes…
Bon, les bottes j’te les file, s’tu veux
Mais le blouson, euh, non
Si ? Aussi ? Bon d’accord, ok, Les bottes et le blouson
Ma femme ? Oui elle est là, oui, tu veux la voir ?
Dominique ? Y a un mec qui veut te voir

Commençons par un petit enregistrement lors d’une émission télé lorsqu’il était jeune….

…de façon plus classique le live du concert de 1982 Un Olympia pour moi tout seul

Père Noël

pochette chansons consLe portrait (alcoolique, grossier…) est confirmé dans ce dialogue mis en scène entre Odelaf et Monsieur D  pour recréer un dialogue entre un enfant et le père Noël. La chanson est sur l’album chansons cons de 2003 avec Les Petits Humains et le Quatuor Agage et la chorale des enfants malades de Chatou.

Chaque année avec l’hiver
Vient le mois que je préfère
Et comme j’ai été bien sage
J’attends un vieux personnage
Derrière le sapin caché,
Je regarde la cheminée
Avec mes deux yeux d’enfant
Ben, c’est normal, j’ai 6 ans, hein !
Je m’approche pour ne rien perdre
Mais il dérape, chute et crie : «Et merde !»
Cette année, il est bizarre,

Il dit : «Bonjour, les crevards ! – Bonjour, Père Noël –
Petit, t’aurais pas une bière ?
– Hein ? Ben, j’préférais l’année dernière – Ah ben on choisit pas hein !
– Qu’est-ce que t’apportes dans ta hotte ?
– Devine !
– Ben je sais pas !
– Des seringues et des capotes – Oh, ben ouais mais…
C’est pas c’que j’ai commandé. Moi, j’avais commandé un grand camion d’pompiers parce que…

– Eeeeh ! J’ai qu’ça alors fais pas chier ! Allez dégage – Aïe !
Il me repousse de la main
Rote un coup puis urine sur… le sapin ! – Ah ça fait du bien !

Père Noël t’es le seul ami des enfants
Qui ait toujours au moins trois grammes dans le sang
Père Noël tu reviens pour tous les marmots
Même si t’es vraiment pas un cadeau – P’tit con, va !

Moi, j’voulais un petit chat – Ouais ? – Je l’aurais appelé Pelote !
– Ouais, c’est ça, choisis un doigt ! Hein lequel ? – Ah bah…
– Ou le même vélo qu’Damien – C’est qui Damien ? – C’est mon voisin
– Oh ben… eh ben t’as qu’à voler le sien ! – Oh, t’exagères, hein !
– Dis, Père Noël, raconte-moi – Quoi encore ?
Ben, comment est-ce que c’est chez toi ?
Parce que alors moi, moi je suis sûr que… y a des rennes et des lutins
– Ben voyons ! Des pingouins, des martiens, non ? – Ah bon ? – Non mais tu fumes petit crétin ? – Ah ben non oh non ! – T’es con ou quoi ?
J’habite Porte de la Chapelle
Dans un local à poubelles. Allez répète : – A poubelles !
– Eh ben ouais ! Aha ! Qu’est-ce tu veux ?

Père Noël – Oh non, c’est pas r’parti avec ça, hein – t’es le seul ami des enfants
Qui ait toujours au moins trois grammes dans le sang – Bien, bien ! Vingt sur vingt !
Père Noël – Ah ça va hein ! – Tu reviens pour tous les marmots
Même si t’es vraiment pas un cadeau – Ah la brochette de nazes !

– Qu’est ce que t’as donc Père Noël ? – Ah laisse-moi, laisse-moi !
– Eh beh quoi ? Est-ce que tu veux une Vittel ? – Dégage j’te dis ! – T’as pas l’air bien !
Ton haleine, elle est pas fraîche
– Eeeuuurk…
– Ah ! Il a vomi sur la crèche !
– P’tit, il est où, l’whisky d’papa ?
– Y en n’a plus ! – Y en n’a plus ? – Non, plus du tout !
– Alors j’vais rentrer chez moi – Quoi ? Tu t’en vas ? – Ouais, j’me casse !
– Dis, vieil homme en rouge, est-ce que je peux partir avec toi ? – Non non c’est pas possible, ça ! – Oh s’te plaît !
– Non non ! Je suis pas Chantal Goya ! – Mais c’est pas vrai, c’est un cauchemar !
– Tu reviens l’année prochaine ?
– Oh, pas l’choix hein ! Aussi vrai qu’ta soeur elle est… Hein, qu’est-ce qu’elle est ta soeur ? – Ben j’sais pas ! – Allez : mongolienne ! – C’est pas vrai !

Père Noël t’es le seul ami des enfants
Qui ait toujours au moins trois grammes dans le sang
Père Noël tu reviens pour tous les marmots – Allez faut partir maint’nant ! C’est plus Noël, hein !
Même si t’es vraiment pas un cadeau – Oh, c’est bon !

– Allez tous ensemble :

Père Noël – Oh ben non ! – T’es le seul ami des enfants – Père Noëëël !
Qui ait toujours au moins trois grammes dans le sang – J’vais vous brûler les yeux avec des bougies, moi !
Père Noël tu reviens pour tous les marmots – J’vais dire à mes rennes de vous attaquer, pis c’est tout c’qui va s’passer ! A l’attaque les rennes !
Même si t’es vraiment pas un cadeau ! – Allez-vous-en ! J’veux plus vous voir ! Z’êtes moches !
Même si t’es vraiment pas un cadeau ! – Une dernière fois !
Même si t’es vraiment pas… un cadeau !

Joyeux Noël les cons !
A l’année prochaine !
On va tous crever !

– Au r’voir Père Noël !

Père Noël – Raoul Petite

pochette album rire c est pas serieux - raoul petiteEn 1998, dans l’album Rire c’est pas sérieux le groupe Raoul Petite s’attaque lui aussi au père Noël. Voilà ce que cela donne quand un enfant devenu vieux veux se venger d’un père Noël alcoolique, shooter, mal saper…

Tous les soirs je me couche en costume de polichinelle
Et je décolle aussi sec décapsule par le goulot
Mon objectif est d’attaquer le pays du Père Noël
L’enfermer dans son bureau et lui piquer tous ses cadeaux
C’est parcque dans mes souliers
Je n’ai jamais rien trouvé
Juste une pincée de poussière
Qui directement ingéré
Par les trous de mon nez
Ne fait qu’accentuer ma misère
Et je prépare le voyage
Pour effacer l’outrage

refrain
Père Noël est trop velu
(je n’y crois plus)
Père Noël est trop velu
(je suis très déçu)
Père Noël est trop velu
(je n’y croirais plus)
Père Noël est trop velu
(je suis déçu)

De toute façon le personnage
De mauvaise éducation
Est secoué d’érection sauvage
Et de période d’hibernation
Ours poilu en pyjama, quand il dort il dit des gros mots
Son cerveau est un pop-corn qui macéré dans le sirop
Quand je pense que j’y est cru
Devant les grands magasins
Aux promesses du velu
Aux caresses du vilain
Il est temps de faire péter
Son château dans les nuages
Le pépère on va l’bouffer
Ses joujoux on s’les partage

refrain
Père Noël est trop velu
(je suis très très déçu)
Père Noël est trop velu
(je n’y croirais plus)
Père Noël est trop velu
(je suis très déçu, très)
Père Noël est trop velu
(je n’y crois plus)

Je ne crains pas le moustachu, non
Gros velu
Poilu
Je n’y croirais jamais plus

refrain
Père Noël est trop velu
(je suis très déçu)
Père Noël est trop velu
(je n’y croirais plus)
Père Noël est trop velu
(je suis très très très déçu)
Père Noël est trop velu
(je n’y croirais jamais plus)

Velu que tu es
Poilu
Je ne crains pas le moustachu
L’encornu
Le barbouillu
Le barbu
Haha jamais plus hein

Père Noel – René Binamé

Noel rené binaméMais René Binamé (encore (d’accord, il y a commis tout un album sur Noël)) en fait un portrait tout différent : C’est un dangereux anarchiste poseur de bombe prêt à sauver le vieux monde : Le père Noël (lien pour écouter)
C’est en fait la reprise / adaptation de la chanson le père la purge de Constant Marie .

 

 

Je suis le vieux Noël bienfaiteur de l’humanité
Contre sa bile je m’insurge avec mon pote Saint-Nicolas
J’ai ce qu’il faut dans ma hotte sans le tonnerre et les éclairs
Pour bien purger toute la clique des affameurs de l’univers

Son mal vient des capitalistes plus ou moins grands à la ronger
En avant les gars anarchistes fils de Marat faut la purger
J’ai du pétrole et de l’essence pour badigeonner les châteaux
Des torches pour la circonstance à mettre en guise de flambeaux

J’ai du picrate de potasse du souffre et du chlore en tonneau
Pour assainir partout où passent les empoisonneurs de cerveaux
J’ai des pavés et de la poudre de la dynamite à foison
Qui rivalisent avec la foudre pour débarbouiller l’horizon

J’ai poudre verte et mélinite tous les fameux produits mes enfants
Pour nous débarrassez plus vite de ces mangeurs de pauvres gens
J’ai pour les gavés de la table la bombe glacée à servir
Du haut d’un ballon dirigeable par les toits pour les rafraîchir

Voleuse et traître bourgeoisie prêtres et bandits couronnés
Il faut que d’Europe en Asie vous soyez tous assaisonnés
J’ai ce qu’il faut dans ma hotte sans le tonnerre et les éclairs
Pour bien purger toute la clique des affameurs de l’univers

Malgré toutes ces occupation et inquiétude que l’on peut nourrir il trouve l’occasion de donner une  interview au groupe les blaireaux. Cela confirme ces origines socio-professionnelles issue du peuple.

Seul le début est changé par rapport à l’original

Je suis le vieux père Lapurge
Pharmacien de l’humanité ;
Contre sa bile je m’insurge
Avec ma fille Égalité

J’ai ce qu’il faut dans ma boutique
Sans le tonnerre et les éclairs
Pour bien purger toute la clique
Des affameurs de l’univers

Profession : Petit Père Noël

pochette album le sens du poil - les blaireauxMalgré tout cela le portrait est moins sombre, il n’est qu’un intermittent du spectacle comme il le raconte dans une interview Profession : Petit Père Noël pour le groupe les blaireaux. C’est l’album Le sens du poil de 2003.

 

 

 

Il est bientôt 7 heures, les gal’ries vont fermer
Je recolle la barbe qui me cache le nez
Je ne guéris pas des écrouelles
Mais quand je tends la main
Que j’agite ma cloche
Dans tout le magasin
C’est la ruée des mioches
Criant « Vive le père Noël »
Criant « Vive le père Noël »

Aux curieux qui m’demandent où j’fabrique mes joujoux
Mes robes de poupée, mes maillots de Zizou
J’réponds qu’ j’ai des lutins fidèles
Travaillant sans relâche
Dans des chalets en Chine
Dociles… durs à la tâche
Penchés sur leurs machines
Eux ne croient plus au père Noël (bis)

Parfois une maman dont j’ai l’chiard sur les g’noux
Me caresse le poil et s’écrie « Oh que c’est doux ! »
Mes rennes se sont fait la belle
Mais au fond de ma hotte
J’ai encore de quoi
Transporter la chochotte
Bien au-dessus des toits
Et faire à deux la paire… Noël (bis)

Quand j’en ai marre des jouets, je déserte mon rayon
Y’ a toujours deux, trois jeunes pour me prendre le pompon
Pour me traiter d’h___sexuel
Pour gueuler qu’sous ma robe
J’ai un string léopard
Que j’ suis chauve comme un zob
Sous mon bonnet d’clochard
On se moque de la mère Noël (bis)
L’autre jour une mamie, qui voulait discuter
Me demande gentiment si j’fais ça toute l’année
J’suis comédien professionnel
Dans ma troupe de comique
On m’appelle « Le p’t__ gros »
Paraît qu’j’ai un physique
À la Gérard Jugnot
Du coup, je joue le père Noël (bis)

Il est passées 7 heures, les galeries sont fermées
Je décolle la barbe qui me chatouille le nez
Je redeviens Berton Lionel
Né l’ 12 mars 68
À Ronchin (59)
1 mètre 58
Célibataire sans meuf
Profession : Petit père Noël (bis)

Live de Les Blaireaux avec le titre Profession : Petit Père Noël dans l’émission Grand’Place du 14 novembre 2011

La mère Noël

C’est bien connu le père Noël ne vit pas seul, il est en couple avec la mère Noël.

Si Pierre Perret lui rends hommage avec gentillesse et érotisme, mais avec lucidité sur le monde et les cadeaux, les Bérurier Noir sont moins tendre avec elle (ou plus précisément sa doublure) car elle fini dans la marmite…

La mère Noël – Pierre Perret – 1973

pierre-perret-mere-noel

Quand j’écris ma p’tite bafouille
A ce bon vieux Père Noël
Je sais pas comment qu’y s’débrouille
Il est miro le paternel
Me refiler une panoplie de flic
Au lieu d’un traité d’éducation sexuelle
Ma parole y se prend les pieds dans l’arc-en-ciel
Je trouve ces procédés moches
Je ne vous le cache pas
Remettez-le dans votre sacoche
Votre képi j’en veux pas
Mais comme je m’entends mieux avec les femmes
J’ai décidé désormais
De m’adresser à la votre qu’on voit jamais

Mère Noël Mère Noël ou êtes-vous
Mère Noël Mère Noël montrez-vous
Avez-vous une mini-jupe êtes-vous un peu sexy
Est-ce que le Père Noël vous sort dans les boîtes de nuit

Mère Noël au lieu d’un flingue
Il vaudrait mieux du bon grain
Qui réchaufferait tant le burlingue
De nos copains les Indiens
De l’eau pure à la Garonne
Dans le veau un peu moins d’hormones
Ma voisine aurait moins de moustaches que son bonhomme
Mère Noël y a des drôles de types
Surveillez leurs jouets
Qu’ils aillent dans la lune en jeep
Et qu’ils nous foutent la paix
Mais tous leurs trucs nucléaires
Quand ça va nous péter dans le blair
On entendra plus jamais Erroll Garner

Mère Noël Mère Noël ou êtes-vous
Mère Noël Mère Noël montrez-vous
Etes-vous un peu infidèle
Et avez-vous le rouge aux joues
Quand un archange du ciel
Vous prend par le cou

Mère Noël Je suis bien petit
Mais déjà je comprends
Que la vérité travestie
Est un cadeau pour les grands
Moi je voudrais qu’un stylo
Pour vous faire un très beau dessin
Il ira pas au Prado
Mais ça ne fait rien
Je vous dessinerais un mariage
Quelque chose de bien
Un noir avec une blanche
Ça fera peur aux voisins
Et tous les oiseaux du monde
Leur chanteront cette chanson
Qu’en Alabama les cloches reprendront

Mère Noël Mère Noël ou êtes-vous
Mère Noël Mère Noël montrez-vous
Ressemblez-vous à la Joconde
Qui a l’air de nous dire des clous
Mais sans doute avez-vous raison de sourire de tout

La mère Noël – Berurier Noir – album Concerto pour détraqués !

Elle a trouvé dans une poubelle
Une poupée cassée pour Noël
Plus loin dans la décharge publique
Elle se croyait à Prisunic
Elle choisissait pour ses enfants
Des jouets éventrés jusqu’aux dents
Et puis elle est rentrée chez elle
Dans son deux-pièces genre « pot-de-miel »

Où est passé le Père Noël ?
Où est passée la Mère Noël ?
Où est passé le Père Noël ?
Pour les gosses défavorisés ?
Où est passée la Mère Noël ?
Ding Dong Ding Dong

Ses huits marmots étaient com’fous
Il y avait des guirlandes partout
Mêm’autour de la cocotte-minute
Qui n’arrêtait pas de faire tût-tût
Dans ce trou-à-rats décoré
Y avait aussi une cheminée
Le soir y z’ont bouffé d’la dinde
Et puis au lit, les P’tits Gremlins

Y z’avaient pas envie d’dormir
C’étaient vraiment des durs à cuire
Depuis que leur père s’était tué
À cause qu’il aimait le Perrier
Et dans la ch’minée bien cradoc
Y z’ont mis leurs rangers à cock
Pour qu’le Père Noël leur apporte
Des flingues, des couteaux et des shorts

Quant ils se sont tous endormis
Elle est sortie sans faire de bruit
Elle est montée jusqu’sur le toit
Et dans sa hotte n’importe quoi
Elle est rentrée par la cheminée
Et puis ça a senti le l’grillé
Ses Affreux Jojos l’ont mangé
Ce fût vraiment un bon dîner

Où est passé le Père Noël ?
Où est passée la Mère Noël ?
Où est passé le Père Noël ?
Pour les gosses défavorisés ?
Où est passée la Mère Noël ?
Ils l’ont fait cuire dans la ch’minée

On la fait cuire dans la ch’minée

Restons en famille…

les play boys jacques dutronc… et parlons un peu de séduction avec La fille du Père Noël de Jacques Dutronc. On y découvre une belle fille nue et le fils du père Fouettard. Une simple rencontre par hasard où il ne se passe rien. La chanson est sur son premier album éponime sorti en 1966. Les paroles de toutes les chansons sont écrites par Jacques Lanzmann et la musique par Jacques Dutronc.

 

Je l’ai trouvée au petit matin
Toute nue dans mes grands souliers
Placés devant la cheminée
Pas besoin de vous faire un dessin
De battr’ mon cœur s’est arrêté
Sur le lit j’ai jeté mon fouet
Tout contre elle je me suis penché
Et sa beauté m’a rendu muet
Fatigué j’ai la gueule de bois
Toute la nuit j’avais aidé mon père
Dans le feu j’ai remis du bois
Dans la ch’minée y avait pas son pèreC’était la fille du Père Noël
J’étais le fils du Père Fouettard
Elle s’appelait Marie Noël
Je m’appelais Jean BalthazarJe prends la fille dans mes bras
Elle me dit mais non Balthazar
Ne fais donc pas le fier à bras
Je suis tombée là par hazard

Toute la nuit j’avais fouetté
A tour de bras les gens méchants
Toute la nuit elle avait donné
Des cadeaux à tous les enfants

C’était la fille du Père Noël
J’étais le fils du Père Fouettard
Elle s’appelait Marie Noël
Je m’appelais Jean Balthazar

Descendue chez moi par erreur
Elle était là dans mes souliers
Et comm’ je ne pouvais prendre son cœur
Je l’ai remise sur le palier

C’était la fille du Père Noël
J’étais le fils du Père Fouettard
Et elle m’a dit d’une voix d’crécelle
Bye bye au hasard Balthazar

C’était la fille du Père Noël
J’étais le fils du Père Fouettard
Elle s’appelait Marie Noël
Je m’appelais Jean Balthazar

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *