Makhnovchtchina – Chanson Ukrainienne et internationale

Portrait de Nestor Makhno

Portrait de Nestor MakhnoLa Makhnovchtchina est une chanson écrite en l’honneur du mouvement du même nom mené par Neskor Makno en Ukraine entre 1918 et 1921.

Les paroles (traduction) sont de Étienne Roda-Gil sur la musique du chant soviétique Les Partisans. Elle figure dans de nombreux albums avec plus ou moins de variations. En commençant l’article je connaissais plusieurs versions (et c’est ce qui m’intéressais), mais plus je cherchais plus je trouvais de version, même hors zone francophone.
Si ce n’est pas étonnant que les interprètes / groupes se classent dans la mouvance anar’, il est surprenant que beaucoup de groupe soient punk, comme s’ils reprenaient la version des Bérus et pas celle de Étienne Roda-Gil.

 

photo de la pochette de l'album pour en finir avec le travailPour en finir avec le travail

L’album Pour en finir avec le travail est sortie en 1974. La chanson est interprétée par Jacques Marchais, Vanessa Hachloum (Jacqueline Danno), et Michel Devy.

 

 

Contrechants… de ma mémoire

fresque de Tardi pour l'album contrechant de ma mémoire

Serge Utgé-Royo sur son album de chant de révolte, Contrechants… de ma mémoire, sorti en 1999 la chante en 10ème piste. Sur le livret accompagnant le coffret on trouve une fresque de Tardi où l’on reconnaît Nestor Makhno.

 

 

Split Bérurier Noir/Haine Brigade

En 1988 sort l’album 3 titres  Split Bérurier Noir/Haine Brigade où les Bérurier noir interprètent la chanson. Elle ressort sur la compil de 1999 Enfoncez l’clown.
On notera que les paroles sont différentes, comme retranscrit plus bas.

Il existe aussi une version live de la chanson sur leur concert d’adieux en 1990 Viva Bertaga. C’est l’occasion de re-voir le bordel sur la scène et que le chanteur tient les paroles à la main. L’Ukraine est remplacé par la France et l’Europe.

 

 

pochette du cd oeilpouroeil du groupe barikad

Œil pour Œil

En 1986, le groupe « fusion/ska punkoïdale » Toulousain Barikad, sur un CD de démo reprend la chanson avec en plus du saxo.

 

 

 

 

 

 

 

pochette du cd 71-86-21-36 du groupe Rene biname71.86.21.36

René Binamé, groupe électro punk belge sort la chanson, en en modifiant  quelque peu les paroles (voir plus bas), sur l’album 71.86.21.36 en 1996.

On peut écouter, télécharger la chanson et les autres albums sur leur site officiel.
Pour écouter le morceau : http://biname.propagande.org/mp3/7186-04.mp3

Donc afin de faire du trafic vers chez eux, je ne cherche pas de lien youtube.

Leur apport à la discussion sur la diffusion gratuite de la musique est à lire ici. Et j’approuve.

 

groupe commandantes album fuer-brot-freiheitFür Brot Und Freiheit

Le groupe punk allemand Commandantes sort en 2006 une version de la chanson en français avec les paroles originales de la chanson.

C’est un des rarissime groupe/chanteur allemand que je vais référencer sur le site :).

 

 

 

 

 

 

couverture de tan ar bobl des ramoneurs de mehnirTan ar Bobl

En 2014, les ramoneurs de menhirs, dont un des membres est Loran des Bérus, reprend à son tour la chanson. Alors que le groupes est composé de deux sonneurs, ont ne les entends pas sur la chanson.

 

 

 

 

Par Skunkirado CXS crew

Cette fois ci la reprise est par un groupe punk de Caxias do Sul au brésil. A noter le clip vidéo.

 

 

pochette du cd de Jomo, LiberecamojJoMo kaj LIBERECANOJ

Le chanteur espérantiste JoMo reprend la chanson en espéranto

 

 

 

 

 

 

 

Mais aussi

Les paroles originale de la Makhnovchtchina

Anonyme – Folklore russe 1919
Traduction de Etienne Roda-Gil en 1968

Makhnovtchina, Makhnovtchina,
Tes drapeaux sont noirs dans le vent.
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang.

Par les monts et par les plaines,
Dans la neige et dans le vent,
A travers toute l’Ukraine,
Se levaient nos partisans

Au printemps, les traités de Lénine
Ont livré l’Ukraine aux Allemands.
A l’automne la Makhnovtchina
Les avaient jetés au vent

Makhnovtchina, Makhnovtchina
Tes drapeaux sont noirs dans le vent.
Ils sont noirs de notre peine
Ils sont rouges de notre sang

L’armée blanche de Déquinine
Est entrée en Ukraine en chantant,
Mais bientôt la Makhnovtchina
L’a dispersé dans le vent.

Makhnovstchina, Makhnovstchina,
Armée noire de nos partisans,
Qui combattaient en Ukraine
Contre les rouges et les blancs.

Makhnovtchina, Makhnovtchina,
Armée noire de nos partisans,
Qui voulaient chasser d’Ukraine
A jamais tous les tyrans.

Makhnovtchina, Makhnovtchina
Tes drapeaux sont noirs dans le vent.
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang

Les paroles des Bérurrier Noir

Que ce soit Armée rouge,
Les flics de Pretoria,
Malgré le sang qui coule…

Makhnovtchina, Makhnovtchina,
Tes drapeaux sont noirs dans le vent,
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang,
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang!Par les monts et par les plaines.
Dans la neige et dans le vent,
A travers toute l’Ukraine
Se levaient nos partisans,
A travers toute l’Ukraine
Se levaient nos partisans!Hey! Hey! Hey! Hey! Hey!Makhnovtchina, Makhnovtchina,
Armée noire de nos partisans.
Qui combattez en Ukraine
Contre les rouges et les blancs,
Qui combattez en Ukraine
Contre les rouges et les blancs!Makhnovtchina, Makhnovtchina,
Ceci est mon testament,
Tu voulais chasser d’Ukraine
A jamais tous les tyrans.
Tu voulais chasser d’Ukraine
A jamais tous les tyrans!Hey! Hey! Hey! Hey! Hey!Que ce soit l’Armée rouge,
Les flics de Pretoria,
Malgré le sang qui coule,
Rien ne l’arrêtera,
A travers ta toundra
Rien ne l’arrêtera.
C’est la Makhnovtchina
Rien ne t’arrêtera.
Rien ne l’arrêtera !

Les paroles version René Binamé

Makhnovstchina, Makhnovstchina, tes drapeaux sont noirs dans le vent
Sur la route que tu traces, s’embrase la Révolution
Paysans, vous avez repris la terre, et détrôné les affameurs
Mais par un traité, Lénine vous livre aux armées allemandes

Makhnovstchina, Makhnovstchina, tu combats les guerres patriotes
Pour qu’enfin les prolétaires fraternisent sans entrave
Par la force vive de l’insurrection, tu repousses les armées blanches
Mais tu refuses de voir ton ennemi à Moscou

Makhnovstchina, Makhnovstchina, illusions, isolement fatals
Dans ton sang les bolchéviks, sauvent l’État capitaliste
Pour de bon, par-dessus les frontières, pour l’anarchie pour le communisme
Se rallumera le brasier qui consumera le Vieux Monde

Références

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *